Les filles qui s’aiment

Il y a 16 ans maman, Emma et moi nous sommes retrouvées seules, une vie à trois s’est imposée à nous. Après une séparation dans la violence, papa a choisi de nous quitter de manière soudaine et brutale. Obligée de faire face à cette situation je me suis retrouvée adulte à un âge encore innocent, il n’y avait plus de place pour le jeu et la fragilité. Emma a été plus préservée de par son plus jeune âge ainsi que son handicape mais n’a pas pour autant grandi sans séquelles.